GEA s’attend à une croissance de son chiffre d’affaires et de ses bénéfices en 2021

09.03.2021
Article traduit par machine
  Passer à l'original
En 2020, GEA a encore renforcé ses résultats opérationnels et sa position financière et liquidative dans un environnement économique très difficile. Malgré la pandémie de Covid-19, les prises de commandes (4 703 millions d'euros) et le chiffre d'affaires (4 635 millions d'euros) n'ont reculé que légèrement.

L'EBITDA avant mesures de restructuration (532 millions d'euros) et le ROCE (17,1%) ont considérablement augmenté. La liquidité nette a également augmenté de manière significative, augmentant de 374 millions d'euros à 402 millions d'euros. Sur cette base, GEA proposera à ses actionnaires un dividende stable de 0,85 EUR par action. La société s'attend à une augmentation de ses revenus et de ses bénéfices en 2021.

«GEA a très bien traversé une année 2020 difficile. Nous avons tenu nos promesses et, dans certains cas, nous les avons même dépassées », a déclaré Stefan Klebert, PDG de GEA Group AG. «Nous avons augmenté la rentabilité au-delà de nos propres attentes ambitieuses et amélioré durablement les principaux indicateurs de performance financière. Malgré la pandémie de Covid-19, certains d'entre eux atteignent déjà les objectifs financiers à moyen terme 2022 que nous visions. Cela prouve, d’abord et avant tout, la stabilité du modèle commercial de GEA et, deuxièmement, la rapidité et l’efficacité avec lesquelles nous avons mis en œuvre les bonnes mesures. »

Mesures prévues pour améliorer l'efficacité mises en œuvre avec succès
Parallèlement aux mesures à court terme de gestion de l'impact de la pandémie de Covid-19, ce sont les projets d'amélioration de l'efficacité lancés en 2019 et leur mise en œuvre systématique qui ont contribué le plus décisivement à la performance positive de GEA en 2020. d'autres une réduction d'environ 800 ETP des effectifs - y compris les intérimaires - à la fin de l'année 2020 par rapport aux effectifs au 30 juin 2019 et l'optimisation des processus d'approvisionnement. GEA a mis en œuvre des projets stratégiques supplémentaires au cours de l'année sous revue, notamment l'optimisation du réseau de production et la vente de trois filiales: GEA Bock, Japy et Royal De Boer.

Prise de commandes et revenus robustes malgré la pandémie
En raison de la pandémie, les prises de commandes du Groupe de 4 703 millions d'euros en 2020 sont inférieures de 4,6% au niveau de 2019 (4 931 millions d'euros). Après ajustement pour tenir compte des effets de change, la baisse était de 2,2%. La société a enregistré des déficits principalement dans le domaine des projets agroalimentaires. En revanche, la tendance dans les secteurs clients de la pharmacie, de la chimie, de la transformation des produits laitiers et de la production laitière a été positive.

Le chiffre d'affaires a diminué de 5,0%, passant de 4880 millions d'euros en 2019 à 4635 millions d'euros au cours de l'année sous revue. Corrigé des effets de change, le chiffre d'affaires de l'exercice 2020 était en baisse de 2,6% sur un an. L'anticipation d'une légère baisse du chiffre d'affaires (à taux de change constants) pour l'exercice s'est ainsi confirmée. Les revenus ont diminué dans presque tous les secteurs clients, à l'exception des boissons et de la chimie, qui ont généré une croissance des revenus. L'activité Service a également enregistré une légère croissance avec une hausse de 1,9%, corrigée des effets de change. La part des revenus est passée en 2020 de 32,3% l'année précédente à 33,6%.

Rentabilité et efficacité considérablement augmentées
À 532 millions d'euros, l'EBITDA avant mesures de restructuration était d'environ 11 pour cent plus élevé en 2020 que l'année précédente (479 millions d'euros), malgré une baisse des revenus. La marge d'EBITDA de 11,5% était de près de 170 points de base supérieure à celle de l'année précédente. GEA prévoyait initialement un EBITDA avant mesures de restructuration compris entre 430 millions d'euros et 480 millions d'euros pour l'exercice. Cette attente a été augmentée en juillet et à nouveau en novembre, pour finalement atteindre plus de 500 millions d'euros. GEA a également respecté ces prévisions avec 542 millions d'euros, ajustés des effets de change.

La forte augmentation du rendement des capitaux employés (ROCE) de 10,6 pour cent l'année précédente à 17,1 pour cent est due à la performance positive des bénéfices et à la baisse significative des capitaux employés. Ici aussi, les prévisions ont été augmentées deux fois au cours de l'année, passant de 9,0 à 11,0 pour cent au départ à 15,0 et 17,0 pour cent plus récemment. Avec un ROCE final de 17,1%, GEA a même dépassé ses prévisions accrues.

Gestion stricte du fonds de roulement net et forte génération de trésorerie
La liquidité nette s'élève à 402 millions d'euros au 31 décembre 2020, contre 28 millions d'euros à la fin de l'année précédente. Parallèlement à l'amélioration de la performance opérationnelle, cette augmentation substantielle de la liquidité résulte d'une forte réduction du besoin en fonds de roulement net de 266 millions d'euros. Le ratio du fonds de roulement net sur les revenus a été réduit de près de moitié en 2020 à 7,9% (année précédente: 14,0%).

Le flux de trésorerie provenant des activités opérationnelles s'est élevé à 718 millions d'euros au cours de l'exercice sous revue, dépassant à nouveau de manière significative le chiffre de 2019 (483 millions d'euros). Les facteurs clés sont ici la hausse de l'EBITDA et surtout la réduction du besoin en fonds de roulement net déjà évoquée.

Création de rapports sur le développement durable
GEA est fidèle à son engagement en faveur de l'action climatique et de la durabilité, et plus encore pendant la pandémie. En tant que leader mondial de la technologie industrielle engagé à «l'ingénierie pour un monde meilleur», GEA prend ses responsabilités mondiales au sérieux. Cela a été confirmé en 2020 lorsque l'entreprise a de nouveau reçu la note «A-» pour ses activités de protection du climat par le CDP (anciennement Carbon Disclosure Project), qui classe rigoureusement les entreprises sur leur performance environnementale. Et pour la première fois, GEA a été noté pour ses actions en matière de sécurité de l'eau, obtenant la note «A» du CDP. À l'avenir, GEA offrira une plus grande transparence liée à ses engagements en matière de développement durable. À cette fin, la société a de nouveau augmenté le niveau d'informations fournies dans son rapport de développement durable, qui sera publié aujourd'hui en tant que rapport autonome pour la première fois.

Conseils axés sur la croissance malgré les défis actuels
«Nous regardons l'avenir avec optimisme. Les mesures que nous avons prises donnent des résultats et notre modèle d'entreprise s'est avéré stable, même pendant une pandémie mondiale. Cette année, plutôt que de nous reposer sur nos lauriers, nous continuerons d’avancer systématiquement. Nous sommes confiants dans le potentiel de croissance continue de GEA, raison pour laquelle nos objectifs financiers à moyen terme 2022 sont encore plus ambitieux », explique Stefan Klebert.

Pour l'exercice 2021, GEA s'attend à une légère croissance organique du chiffre d'affaires, de l'EBITDA avant mesures de restructuration entre 530 millions d'euros et 580 millions d'euros et un ROCE compris entre 16 et 20% malgré la situation de pandémie en cours.

GEA est en train d'ajuster les attentes à moyen terme pour certains indicateurs de performance clés sur lesquels elle a réalisé des progrès majeurs l'année dernière. La marge d'EBITDA avant les mesures de restructuration devrait désormais augmenter pour atteindre une fourchette cible comprise entre 12,5 et 13,5% (auparavant entre 11,5 et 13,5%). GEA prévoit actuellement un ratio fonds de roulement net / chiffre d'affaires compris entre 8,0 et 10,0% d'ici 2022 (auparavant 12,0 à 14,0%).

Autres articles sur le sujet

Nomination de Klaus Helmrich, membre du conseil d’administration de Siemens, en tant que président du conseil de surveillance de GEA

18.12.2020 -

Le conseil de surveillance de GEA Group Aktiengesellschaft a jeté les bases d’une transition ordonnée des membres du conseil de surveillance. Klaus Helmrich (62 ans), actuellement membre du Directoire de Siemens AG et CEO Digital Industries jusqu’au 30 septembre 2020, succèdera au Dr Helmut Perlet en tant que Président du Conseil de Surveillance.

Plus d'informations

GEA améliore encore sa marge d’EBITDA et augmente légèrement les prises de commandes

12.11.2020 -

Dans un environnement économique difficile dans lequel la pandémie COVID-19 a continué de peser sur les prises de commandes et les revenus de GEA, les effets positifs des mesures introduites l’année dernière pour améliorer l’efficacité sont de plus en plus visibles. Au troisième trimestre 2020, par exemple, le Groupe a encore augmenté son EBITDA avant les mesures de restructuration, amélioré le cash-flow libre, continué de réduire le besoin en fonds de roulement net et converti la dette nette à la date de clôture de l’exercice précédent en liquidité nette.

Plus d'informations
Directement à la sélection des produits

PumpSelector

DERNIÈRES NOUVELLES

  • Événements

    « avril 2021 » loading...
    LMMJVSD
    29
    30
    31
    1
    2
    3
    4
    5
    6
    7
    8
    9
    10
    11
    12
    13
    14
    15
    16
    17
    18
    19
    20
    21
    22
    23
    24
    25
    26
    27
    28
    29
    30
    1
    2
  • MARCHÉ DE L'EMPLOI