ANDRITZ GROUP présentera ses résultats pour l’exercice 2020

10.03.2021
Article traduit par machine
  Passer à l'original
Le groupe technologique international ANDRITZ a connu un solide développement commercial au cours de l'exercice 2020 malgré la crise économique mondiale déclenchée par la pandémie de Covid-19.

À 6,7 milliards d'euros, le chiffre d'affaires a atteint un nouveau record historique, tandis que le résultat opérationnel (EBITA) et le résultat net ont augmenté de manière significative par rapport à l'année précédente. Le Directoire proposera un dividende de 1,00 euro par action, ce qui équivaut à un taux de distribution de près de 50%.

Wolfgang Leitner, président & amp; PDG d'ANDRITZ AG, au cours de l'exercice écoulé: «Nous sommes très satisfaits du développement commercial en 2020. Grâce à l'énorme flexibilité et à l'énorme engagement de nos employés dans le monde entier, nous avons réussi à gérer les défis économiques de cette crise pour nous-mêmes et pour notre les clients bien. Nous ne prévoyons pas de changement majeur dans les conditions économiques globales pendant la majeure partie de l'année en cours, et nous nous attendons seulement à une légère reprise des marchés que nous servons. Ainsi, nous allons poursuivre nos mesures pour assurer notre compétitivité à long terme, mais aussi nous concentrer dans le même temps sur les investissements pour assurer la croissance organique et externe et sur les innovations ».

Les résultats de l'exercice en détail:

  • Les prises de commandes à 6 108,0 MEUR ont atteint un niveau solide, mais elles étaient en deçà du niveau record atteint l'année précédente (-16,1% par rapport à 2019: 7 282,0 MEUR), qui comprenait deux ordres. Tous les secteurs d'activité ont connu une baisse des prises de commandes par rapport à l'année précédente.
  • Le carnet de commandes à fin 2020 s'élevait à 6 774,0 MEUR et était donc nettement inférieur à la valeur de la période de référence de l'année précédente (-12,9% par rapport à fin 2019: 7 777,6 MEUR ).
  • Le chiffre d'affaires s'est élevé à 6 699,6 MEUR et a atteint un nouveau niveau record (+0,4% par rapport à 2019: 6 673,9 MEUR.) Ceci est surtout dû au traitement de certaines commandes à grande échelle dans la pulpe & amp; Le secteur d'activité Papier et la forte génération de revenus qui en résulte, qui ont plus que compensé la baisse des revenus dans les autres secteurs d'activité.
  • Associée à la discipline des coûts, cette évolution favorable du chiffre d'affaires a conduit à une augmentation du résultat opérationnel (EBITA) à 391,7 MEUR (2019: 343,2 MEUR). La rentabilité (marge EBITA) a augmenté à 5,8% (2019: 5,1%). Ce résultat comprend des mesures d'ajustement de capacité d'environ 79 MEUR, notamment dans les domaines d'activité Métaux Formage et Hydro. Hors ces effets extraordinaires, l'EBITA s'élevait à 471,1 MEUR et était donc supérieur au chiffre de référence de l'année précédente hors effets extraordinaires (2019: 456,0 MEUR). À 7,0%, la marge EBITA pour 2020 hors ces effets extraordinaires était plus élevée que l'année précédente (2019: marge EBITA hors effets extraordinaires: 6,8%).
  • Le résultat financier s'est considérablement amélioré par rapport à l'année précédente et s'est élevé à -34,1 MEUR (2019: -57,0 MEUR). Cela est en grande partie dû à la réduction des charges d'intérêts liée à la diminution des passifs financiers et à l'amélioration des autres résultats financiers (y compris la valorisation en devises des prêts intersociétés et des soldes bancaires en devises à la date de clôture). < / li>
  • Le bénéfice net (y compris les intérêts minoritaires) a augmenté de manière significative pour s'établir à 203,7 MEUR (2019: 122,8 MEUR).

Dans la perspective d'aujourd'hui, le GROUPE ANDRITZ prévoit pour l'année 2021 un chiffre d'affaires légèrement inférieur à celui de l'année précédente (2020: 6 699,6 MEUR) en raison de la baisse des prises de commandes en 2020 et d'une augmentation de l'EBITA publié (2020: 391,7 MEUR). L'EBITA hors effets exceptionnels devrait rester à peu près stable par rapport à l'année précédente, en fonction de l'évolution du chiffre d'affaires (EBITA ajusté 2020: 471,1 MEUR).

Si la reprise économique mondiale attendue par les chercheurs de marché pour 2021 ne se concrétise pas ou si la pandémie s’intensifie à nouveau, cela peut avoir des effets négatifs sur le traitement des commandes et sur les prises de commandes et donc un impact négatif sur le développement financier d’ANDRITZ. Cela pourrait conduire à des mesures d’ajustement supplémentaires dans les différents domaines d’activité, ce qui pourrait avoir un effet négatif sur les résultats d’ANDRITZ GROUP et nécessiter une révision des prévisions.

Source: ANDRITZ AG

Autres articles sur le sujet

Directement à la sélection des produits

PumpSelector

DERNIÈRES NOUVELLES

MARCHÉ DE L'EMPLOI