La pandémie de coronavirus nuit aux performances commerciales de KSB

14.08.2020
Article traduit par machine
  Passer à l'original
KSB, le fabricant allemand de pompes et de vannes, a ressenti les effets de la pandémie de coronavirus au premier semestre de l'année.
La pandémie de coronavirus nuit aux performances commerciales de KSB

Dr.-Ing. Stephan Timmermann (Source de l'image: KSB SE & Co. KGaA)

Les prises de commandes, le chiffre d'affaires et les bénéfices ont chuté au premier semestre, entravés par les verrouillages imposés par le gouvernement dans les principaux pays de production de KSB, la réticence des clients à faire de nouveaux investissements et commandes de service différées.

Les prises de commandes ont été de 1 113 millions d'euros, soit 194 millions d'euros (- 14,8%) de moins que l'année précédente. Dans le segment Pompes, les prises de commandes se sont contractées au premier semestre de 124 millions d'euros (- 14,3%) par rapport à l'exercice précédent à 743 millions d'euros. Les prises de commandes du segment Vannes sont également en baisse à 171 millions d'euros, correspondant à une baisse de 33 millions d'euros (- 16,0%). Le segment Services a enregistré des commandes de 198 millions d'euros, en baisse de 37 millions d'euros (- 15,8%) par rapport à la même période de l'année précédente.

Le chiffre d'affaires baisse de 93 millions d'euros (- 8,1%) à 1 049 millions d'euros sur un an (année précédente: 1 142 millions d'euros). En conséquence, le résultat avant résultat financier et impôt sur les bénéfices (EBIT) est passé de 45 millions d'euros à 15 millions d'euros (- 66,6%). Cela inclut les effets négatifs de la vente de quatre sociétés de services françaises.

Malgré l'EBIT positif, KSB a constaté une dépréciation sur les actifs d'impôts différés en raison d'un environnement commercial morose. Cela a contribué de manière importante à la perte nette de 28 millions d'euros enregistrée pour le premier semestre.

En exerçant une gestion stricte du besoin en fonds de roulement, KSB a pu améliorer la situation financière nette de 55 millions d'euros à 219 millions d'euros par rapport à l'année précédente.

Les sites allemands ont continué à fonctionner à bonne capacité grâce à l'activité de projets à plus long terme. Le travail à court terme a été évité jusqu'à présent, à quelques exceptions près dans Service.

«Nous avons réussi à guider l'entreprise à travers la crise économique déclenchée par la pandémie de coronavirus au niveau opérationnel. Les verrouillages imposés par le gouvernement dans des pays clés, associés à des commandes différées pour d'importants travaux de service et de maintenance, ont porté un coup dur aux prises de commandes, aux ventes et aux bénéfices. Mais grâce au niveau élevé des commandes en cours, à notre réseau de production international et aux mesures prises rapidement pour réduire les coûts, nous avons pu sécuriser notre capacité de livraison et amortir l'impact de la baisse du résultat opérationnel. Nous affinerons cet ensemble de mesures en fonction de l'évolution de la situation économique. Nous naviguons dans l'entreprise à vue, avec un jugement prudent, mais aussi avec une vigilance et une cohérence accrues », déclare le Dr Stephan Jörg Timmermann, PDG.

KSB prévoit des stimuli positifs de la part de l'organisation orientée marché mise en place le 1er juin, grâce à laquelle KSB entend générer de la croissance dans les domaines d'activité existants et nouveaux.

Autres articles sur le sujet

Sulzer étend ses ventes et son activité après-vente avec une nouvelle installation au Danemark

07.04.2021 -

Sulzer étend sa présence au Danemark avec la construction d’un nouveau centre de service qui fournira sa gamme complète de services de vente et de maintenance de produits dans toute la région, le tout sous un même toit. La nouvelle installation rejoindra le réseau mondial de centres de service de Sulzer qui travaillent ensemble pour fournir un support local soutenu par une expertise mondiale.

Plus d'informations

Sulzer améliore les capacités de production de son usine finlandaise

23.03.2021 -

Sulzer lance un projet d’investissement majeur pour numériser et automatiser les processus d’assemblage, de banc d’essai et de peinture dans son usine finlandaise de Kotka, située à 130 km à l’est d’Helsinki. Grâce à l’automatisation améliorée des processus de production, Sulzer améliorera la productivité et réduira les délais pour les commandes des clients.

Plus d'informations
Directement à la sélection des produits

PumpSelector

DERNIÈRES NOUVELLES

  • Événements

    « avril 2021 » loading...
    LMMJVSD
    29
    30
    31
    1
    2
    3
    4
    5
    6
    7
    8
    9
    10
    11
    12
    13
    14
    15
    16
    17
    18
    19
    20
    21
    22
    23
    24
    25
    26
    27
    28
    29
    30
    1
    2
  • MARCHÉ DE L'EMPLOI